LES SACRIFICES À LA METHODE ANCESTRALE

Les sacrifices à la méthode ancestrale

 
patriarche

(L’efficacité d’un Vieux Sage né en 1917, 97 ans en 2014)

 

Les anciens Maitres de l’Oracle « FA », il en existe encore et voici Un !

Né en 1917, Un homme mûr, à l’esprit mature dans l’art divinatoire de FA et ses sacrifices aux résultats spectaculaires, cet homme, je l’ai baptisé  » MON PATRIARCHE » à 97 ans en 2014, né en 1917.

Né dans son village, il n’y a jamais dépassé sa frontière, et vit ainsi dans son écosystème comme sa biocénose.

La connaissance de sa discipline de l’ORACLE FA est sans comparaison aucune et les sacrifices qui lui sont dictées par l’unique Dieu, sont d’une extraordinaire efficacité.

Vraiment !

Chers Internautes, je vous présente  ‘’cette véritable bibliothèque ambulante’’ de la culture traditionnelle, connaissances qui le suivent tout le reste de sa vie, tel que vous le voyez sur son sentier de tous les jours, cramponnée sur sa canne qui l’accompagne, semble à sa silhouette, des sandales et ses vêtements de réception et, enfin, son ancien bonnet vissé à la tête, sous un chaud soleil, se plaignant  toujours avoir froid au « crâne ».

Les traditions ésotériques et ethniques m’obligent à me prosterner, pour une fois aux pieds des anciens pour rendre HOMMAGE : « Mon patriarche a dû aller se draper de son boubou, assis sur une natte récente, saisissant sa main droite de mes deux mains :

– le respect, l’admiration et l’HONNEUR obligent Raymond ATIOGBÉ,

– a une situation rarissime pour mes habitudes.

Toujours accompagné de son double arrière petit fils, vêtu d’un haut rouge lapé par le soleil, Yves, ce jeune garçon malingre de douze ans, visionne déjà par le biais de l’oracle FA, suis pas à pas, le grand-père de son grand père quant à son père, celui que vous verrez souvent en action, avec sa clochette de prières à la main, invoquant les puissances universelles face aux objets sacrificiels ou chantant des formules incantatoires en traçant dans une poudre blanche, le symbole TCHE-TOULA, celui qui transmet les sacrifices à notre PÈRE CRÉATEUR DE SON UNIVERS, par le biais des divinités, les engagées volontaires.

Les sociétés préindustrielles en Afrique, les groupes ethniques existent jusqu’à nos jours et cet vieil-homme, non marqué par la vieillesse, mon dépouillé de sa fraicheur en est un et est bien né en 1917 qui dit :

« Je suis né ici, je ne manque de rien dans ma forêt, ma montre du jour, c’est le soleil et ma montre nocturne, c’est la lune et les étoiles. Ma femme et ma descendance, quelques très rares personnes qui viennent me voir me suffisent largement. Et enfin, d’ici, pas ailleurs, je ferai un jour, le grand voyage et quitter ce bas monde ».

Vous verrez, chers Internautes, que ce que nous appelons « SACRIFICES »  n’est pas forcément les bêtes à égorger, du sang…etc

Mon PATRIARCHE de depuis l’ancien DAHOMEY, le BENIN je veux dire, vous fera des offrandes aux » divinités saintes » lesquelles les remettra à Dieu en votre honneur.

Vous me diriez que Dieu n’a besoin de rien, oui c’est vrai mais, Dieu recevant vos offrandes par le biais des Saintes-Divinités, se trouvera très honoré et flatté, ce seul et unique DIEU, vous tiendra en toute estime et vous donnera les meilleurs de la vie

Exemple pour une femme célibataire :

Un bon sacrifice de fait,

Puissent les Saintes-Divinités  transmettent à DIEU votre sacrifice,  vous donner un mari, un foyer, la grâce de la paix car, il n’y a rien de plus grand et de meilleur qu’un toit de sérénité d’où , commence le bonheur d’une vie à deux.

Le temps s’en va, le temps s’envole vite, œuvrons dans le temps, et qu’il ne fasse pas tard.

Compagnons d’infortune, avec ma compassion, votre SANTÉ, votre vie d’AMOUR et votre manque ou insuffisance d’ARGENT, quelques offrandes dans l’ancien Dahomey au Bénin , vous apporteront beaucoup, et bien plus.

PS : En collaboration avec ‘’mon Vieux PATRIARCHE ‘’, tout est possible, sauf la malfaisance. Soyez-remerciés pour votre compréhension

Le bonheur et la fortune sourient aux audacieux.

Je vous présente, chers Internautes, le Vieux (comme on dit en Afrique) mon Patriarche, le seul avec lequel j’oeuvre au Bénin, dans un village perdu pour la réalisation de vos voeux les meilleurs, pour votre réussite sans antécédent.
Si, à toutes fins utile, que vous ayez choisi un autre confrère ESOTERISE et que les résultats ne suivent pas vos attentes, vous savez où me trouver, toujours à la même adresse au 8 Avenue de Choisy – 75013 – Paris – Port : 06 07 63 32 32 – Tél : 01 45 84 07 08.

img-1
Les rituels non modernisés, à l’ancienne, hormis les tenues vestimentaires.
img-1
Raymond Atiogbé, les mains à la tâche ésotérique.
img-1
L’arrière petit fils de mon patriarche et mon neveu.
img-1
Les rituels de l’Oracle FA.
img-1
Je représente ici un client absent, dans ces rituels de l’Oracle, où qu’il soit, il ne peut que bénéficier des bienfaits de cette opération de l’Oracle FA.
img-1
Les offrandes et les sacrifices se succèdent et cela, sans aucun bain de sang.
img-1
L’arrière petit fils du patriarche fait appel aux divinités, celles pour lesquelles il trace leurs symboles, et prie en clochette et chants mystiques.
img-1
Cette photo est prise à l’orée d’un péage au Benin pour vous amuser chers internautes: C’est juste un taxi transportant des paniers.
img-1
Cette motte de terre, d’ou sort la fumée, pour fabriquer du charbon de bois est également adaptée en dualité d’y brûler certain sacrifices: brûler la malédiction, la malchance etc … La durée de cet enfumage est de neuf jours
img-1
Chaque sacrifice et rituel ont leurs offrandes, pas une goutte de sang et les résultats sont spectaculaire: La Réussite totale.
img-1Je me dois de me prosterner aux pieds de mon Patriarche
Primo : pour son âge (97 ans en 2014)
Secondo : Pour sa maîtrise de l’Oracle FA et bien entendu, de ses résultats hors du commun.
img-1
img-1
Le petit fils du Patriache en rituels.
img-1
Ici les offrandes sont preparées à être livrées aux divinités.

 

signature2